L’ancien directeur d’OM Pharma a toujours été fasciné par le monde végétal. Sa start-up Pharmalp, dans le Valais, a vendu plus de 90 000 boîtes de micro-nutriments l’année passée et démarre l’exportation de ses gélules à base de thym citronné, de pavot de Californie, d’edelweiss ou de rhodiola

https://www.letemps.ch/economie/philippe-meuwly-amour-plantes?utm_source=mail&utm_medium=share&utm_campaign=article 

CONTHEY-ARBAZ

Tout frais venu du Canada, le fruit du camérisier tente de s’implanter en terre valaisanne. Ses multiples vertus pourraient en faire un sacré produit de niche.

 

Spécialisé dans la valorisation des végétaux issus des Alpes, le site technologique PhytoArk, dont la plateforme d'extraction est pilotée par Mediplant, fête ses 5 ans.

Nouveau produit réalisé par la plateforme d'extraction de Mediplant, en collaboration avec Iris, Les Fruits de Martigny SA : www.iris.swiss

Alors que le développement durable prône une consommation de la production locale, pourquoi continue-t-on à importer des plantes de l’étranger ? Un domaine souvent méconnu souffre en particulier de ce constat : l’herboristerie traditionnelle.

Les petits fabricants de tisanes ou de douceurs à base d’herbe se heurtent à des homologations coûteuses pour pouvoir utiliser des plantes locales dans leurs préparations. Résultat ? Il leur revient moins cher de s’approvisionner à l’étranger, souvent en Europe de l’Est. La concurrence est rude face à l’industrie et aux magasins de grandes surfaces, notamment pour les petites drogueries et herboristeries familiales.

Ce débat se tiendra exceptionnellement au Jardin botanique de Neuchâtel qui célèbre en 2018 les vingt ans de son implantation au vallon de l’Ermitage. Mercedi 18 avril 2018, de 18h00 à 19h30. Notre collaborateur scientifique, Julien Héritier, participera à ce débat pour Mediplant.

Entrée libre !

Le lien internet : https://www.unine.ch/cafescientifique/home/programme/plantes-locales-face-au-marche-g.html